Ahmed Gaid Salah : « Libération de la justice de toutes formes de contraintes, de diktats et de pression »

Ahmed Gaid Salah, Général de Corps d’Armée, a souligné, dans son allocution, que la libération de la justice de toutes les formes de contraintes, de diktats et de pression, lui a permis d’exercer ses missions en toute liberté et d’assainir le pays de la corruption et des prédateurs.

«Parmi ces facteurs que nous sommes certains qu’ils offrent tous les signes de satisfaction chez les citoyens, la libération de la justice de toutes les formes de contraintes, de diktats et de pression, ce qui lui a permis d’exercer ses missions en toute liberté, de couvrir la plaie et d’assainir le pays de la corruption et des prédateurs. Cependant, les porte-voix et les apôtres de la bande tentent de saborder cette noble démarche par la désinformation de l’opinion publique nationale et prétendre que le jugement des corrupteurs ne constitue pas une priorité, mais il y a lieu de le surseoir jusqu’à l’élection d’un nouveau Président de la République qui se chargera de juger ces prédateurs.

L’objectif réel derrière cela est d’essayer par tous les moyens d’entraver cette démarche nationale majeure, afin de permettre aux têtes de la bande et à leurs acolytes de se soustraire et de s’échapper de l’emprise de la justice. Pour cela, elle a essayé d’imposer sa présence et ses desseins ; toutefois les efforts de l’Armée Nationale Populaire et de son commandement novembriste, étaient aux aguets et ont mis en échec ces complots et conspirations, grâce à la sagesse, la clairvoyance et la perception profonde du déroulement des événements et l’anticipation de leur évolution» a indiqué le général Ahmed Gaid Salah.