Ali Haddad : Mise au point de son avocat Me Khaled Bourayou

Maître Khaled Bourayou réfute les propos qu’aurait tenus Ali Haddad après son inculpation par le juge d’instruction : « Je n’irai pas seul, je les traînerai tous avec moi » et a tenu à faire cette mise au point.

« Certains médias ont eu à imputer à mon client, M. Ali Haddad, certains propos qu’il aurait tenus aussi bien lors de la procédure préliminaire qu’à l’issue de son inculpation par le juge d’instruction pour des faits liés à la détention d’un second passeport qui lui a été délivré par l’administration compétente.

Selon ces médias, Ali Haddad aurait déclaré devant les gendarmes : « Je n’irai pas seul, je les traînerai tous avec moi ».

Mon client affirme qu’il n’a nullement tenu ces propos d’autant plus que la procédure préliminaire est confiée à la police judiciaire de la sûreté nationale.

Mon mandant s’insurge contre ces allégations tendancieuses entretenues à desseins afin de le salir, voire l’accabler, ostentatoirement devant l’opinion publique.

M. Ali Haddad estime qu’il n’aura à rendre compte qu’à la justice de son pays, dans le cadre d’une enquête objective lui assurant ses droits fondamentaux et tout particulièrement dans le respect de la présomption d’innocence. »

Il faut rappeler que Ali Haddad a été arrêté, le dimanche 31 mars, au poste frontalier d’Oum Tboul alors qu’il se rendait en Tunisie et est  actuellement en détention à la prison d’El Harrach.

Il ferait également l’objet d’une enquête ordonnée par le parquet d’Alger pour “enrichissement illicite” et “transferts illégaux de fonds”.