Dépôt de plainte contre Me Benbraham, membre du panel de dialogue!

Une plainte a été déposée par Me Mokrane Ait Larbi, à la demande des prisonniers d’opinion, contre Me Fatma Zohra Benbraham, membre du panel de dialogue, qui avait déclaré qu’il n’existait pas de détenus d’opinion en Algérie et que les personnes qui ont été arrêtées lors des manifestations par les forces de l’ordre l’ont été pour des “actes de violence, d’atteinte à l’unité nationale, d’agressions, de vols et de harcèlement sexuel”. Des propos qui ont été condamnés par le bâtonnier de l’ordre des avocats d’Alger, Me Abdelmajid Sellini et salués par le général Gaid Salah.

Communiqué de Me Mokrane Ait Larbi :

Une plainte a été déposée le 14 août 2019 au bureau du bâtonnier d’Alger à la demande de prisonniers d’opinion contre Maître Benbraham Fatma Zohra suite à ses déclarations à un quotidien national, où on peut lire notamment : « Il n’existe actuellement pas de détenus d’opinion dans les prisons, qu’ils soient journalistes ou hommes politiques… après avoir pris connaissance du dossier… que le concerné mérite plus que la prison au vu des lourdes accusations qui pèsent sur lui, considérant que la majorité des personnes arrêtées lors des marches sont impliquées dans diverses affaires, dont le vol, l’agression, l’usage de violence contre les femmes et le harcèlement