Des ressortissants français pour « détourner » les manifestations à Tizi-Ouzou

Quatre ressortissants français accusés de s’être introduits dans une manifestation populaire à Tizi Ouzou, pour filmer et distribuer des tracts subversifs, ont été expulsés d’Algérie, avons-nous appris du site EL Bilad.

Selon la même source, les services de sécurité de la wilaya de Tizi Ouzou ont procédé à l’arrestation des quatre suspects munis d’appareils de photographie et de tracts portant sur «les modes d’expression dans les mouvements de contestation populaires».

L’enquête des autorités compétentes a révélé que les quatre ressortissants français auraient séjourné plusieurs jours et discuté avec des citoyens avant de prendre part aux grandes manifestations du vendredi au centre-ville.

Les services de sécurité n’excluent pas que leur présence en Algérie, dans la conjoncture actuelle, fasse partie d’un plan d’infiltration bien planifié pour «détourner» le mouvement de contestation populaire de son caractère pacifique et servir des objectifs inavoués.

Des sources proches de la Sûreté de la wilaya de Tizi Ouzou ont indiqué à El Bilad que les quatre ressortissants français en question ont été expulsés du territoire national.