Gaid Salah : « Le peuple algérien ne veut plus revivre la période des années 90′ »

Gaid Salah, le vice-ministre de la Défense nationale, a indiqué, lors du deuxième jour de sa visite en 6e Région Militaire, que le peuple algérien « ne veut plus revivre les expériences douloureuses antérieures, dont il a subi les affres et souffert terriblement des répercussions » et « à faire du dialogue la bouée de sauvetage de la patrie ».

« En effet, le peuple algérien, dévoué à sa patrie, et conscient de l’importance d’aboutir rapidement à des issues adéquates à cette crise, ne veut plus revivre les expériences douloureuses antérieures, dont il a subi les affres et souffert terriblement des répercussions, tout comme il n’oublie pas et ne veut pas oublier cette pénible période qu’il a vécue durant les années 90.

Nous devons, en tant qu’Algériens, tirer l’enseignement des expériences et des événements tragiques passés, où la raison était absente, et dont l’unique perdant était la patrie. Aussi, nous insistons sur la nécessité que toutes les parties fassent preuve de responsabilité à faire du dialogue la bouée de sauvetage de la patrie », a encore indiqué Gaid Salah.