Intrusion des BRI à la Fac de droit : L’administration réfute leur avoir permis l’entrée

L’administration de la Faculté de droit à l’Université d’Alger1 a réfuté, dans un communiqué, avoir contacté ou permis l’entrée, et la violation des franchises et de la sacralité de l’université, hier, mercredi 17 avril.

Cependant, dans ce communiqué, il n’est fait aucune allusion au corps sensé avoir violé ces règles. Certains ont parlé de BRI ( Brigade de Recherche et d’Intervention) corps qui dépend de la police, tandis que d’autres parlent de civils venus dans des voitures banalisées. Des zones d’ombres persistent donc.

Ces personnes se seraient rendues à la salle où avait lieu un débat entre étudiants. Elles auraient confisqué la liste des présents ainsi que des téléphones portables.

L’Administration rajoute, dans de même communiqué, avoir informé la tutelle pour engager les mesures légales adéquates. Nous y reviendrons.