Le FLN et le RND soutiennent le panel de dialogue !

Le FLN et le RND (Rassemblement national démocratique) ont réaffirmé, hier, leur soutien au processus du dialogue et à toute initiative nationale susceptible de faire sortir le pays de la crise qu’il traverse, avons-nous appris de l’APS.

Dans ce cadre, le RND a mis en avant, dans un communiqué, que son soutien au dialogue « demeure inébranlable partant de sa conviction que l’intérêt suprême du pays est au dessus des intérêts politiques et partisans étroits et exige l’adhésion de tous les acteurs de la classe politique et de la société civile pour concrétiser le consensus requis et accélérer l’élaboration d’un projet de loi organique relatif à la création du mécanisme devant superviser l’organisation et la surveillance des élections conformément à la Constitution et la tenue d’une élection présidentielle dans les plus brefs délais ».

A cet effet, le RND a réaffirmé son soutien aux efforts de l’Instance nationale du dialogue et de la médiation en « œuvrant à concrétiser ses conclusions », soulignant que le dialogue demeure « une nécessité impérieuse et non une option facultative ».

Pour sa part, le FLN a réaffirmé son soutien « à toute initiative nationale susceptible de faire sortir le pays de cette crise et préserver sa continuité dans le cadre des lois de la Constitution ».

Le parti a annoncé également son soutien à toute initiative « efficace », mettant en avant « sa contribution de façon positive à toutes les solutions proposées dans le cadre de la loi et de la Constitution ».

Il est à noter que les ex- Secrétaires généraux de ces deux partis, à savoir Djamel Ould Abbés pour le FLN et Ahmed Ouyahia pour le RND sont, actuellement, en prison pour des affaires de corruption, de dilapidation de deniers publics, abus de fonction…