Les manifestantes déshabillées au Commissariat de Baraki déposent plainte

Les manifestantes qui ont été embarquées au Commissariat de Baraki, où elles ont été complètement et entièrement déshabillées, ont déposé plainte contre la police auprès du tribunal d’El Harrach selon le site TSA.

« Il a été décidé, à l’issue d’un échange et d’un débat, de déposer des plaintes individuelles devant le juge d’instruction du tribunal d’El Harrach » a indiqué à TSA, Me Fetta Sadat, qui a pris part à la rencontre.

Selon Me Sadat, le dépôt de plainte « ne concernera pas seulement la fonctionnaire de police à l’origine des faits » au motif qu’ « elle n’a pas agit de son propre chef et qu’elle dépend d’une hiérarchie ». « Le dépôt de plainte se fera aussi  contre le directeur général de la sûreté national (DGSN), l’État, représenté par le ministère de l’Intérieur, le commissaire de police du Commissariat de Baraki et le directeur de la sûreté de wilaya d’Alger » explique-t-elle.

Dans le même temps, des manifestants arrêtés de manière arbitraire, ont décidé tout autant de saisir l’autorité judiciaire. « Un manifestant qui a été blessé à la jambe lors de la marche a établi un certificat médical et a décidé de porter aussi plainte estimant qu’il ne faisait que manifester pacifiquement et que le droit de manifester est reconnu par la Constitution » précise Me Sadat.

Lire aussi : Témoignage de Amel, déshabillée et humiliée au Commissariat de Baraki (Vidéo)