Sri Lanka : Plusieurs explosions et des centaines de morts et de blessés ! (Vidéo)

Six fortes explosions se sont produites dans des églises et des hôtels pendant les célébrations de Pâques au Sri Lanka, faisant au moins 180 morts et des centaines de blessés, annoncent des médias de l’île. Aucun groupe terroriste n’a revendiqué pour le moment ces attaques.

Le bilan pourrait s’aggraver encore car on dénombre des dizaines de blessés dans cette vague d’attaques d’une violence rare.

Selon des sources hospitalières, « Il y a beaucoup de personnes blessées dont certaines dans un état critique », ajoutant que 254 personnes avaient été admises à l’hôpital dans la capitale Colombo et que 60 blessés avaient été recensés dans deux attaques hors de la capitale.

Selon cette source, au moins 64 personnes ont péri à Colombo, où trois hôtels haut de gamme et une église ont été frappés. A Negombo, au nord de la capitale, 67 personnes ont trouvé la mort dans une église et 25 autres dans une autre église à Batticaloa, dans l’est de l’île.

Une nouvelle explosion s’est à la suite produite en début d’après-midi dans un hôtel de la capitale du Sri Lanka, faisant deux morts.

La déflagration est survenue dans un hôtel de Dehiwala, une banlieue du sud de Colombo. Puis une huitième explosion s’est produite dans un lieu non-précisé d’Orugodawatta, une banlieue du nord de Colombo.

Ces déflagrations demeurait inconnue dans l’immédiat et aucune revendication n’a été faite.

Dans ce contexte, le ministère de la Défense du Sri Lanka a décrété un couvre-feu de douze heures à partir de 18H00 locales (12H30 GMT). Le couvre-feu sera en place jusqu’à 06H00 locales lundi (00H30 GMT).

Le président srilankais Maithripala Sirisena s’est dit « choqué » par les explosions. De son côté, le ministre des Finances Mangala Samaraweera a déclaré sur Twitter que les attaques avaient tué « de nombreux innocents » et semblaient « une tentative coordonnées pour provoquer des meurtres, le chaos et l’anarchie ».

« Réunion d’urgence dans quelques minutes. Les opérations de secours sont en cours », a tweeté de son côté le ministre des Réformes économiques Harsha de Silva. Il a fait état de « scènes horribles » à l’église Saint-Anthony et dans deux des hôtels visés où il s’est rendu.

Le Sri Lanka est un pays à majorité bouddhiste, et les catholiques sont estimés à 1,2 million sur une population totale de 21 millions d’habitants. Le pays compte environ 70% de bouddhistes, 12% d’hindouistes, 10% de musulmans et 7% de chrétiens.